Qui sommes-nous?

Le CRAC-K est un collectif de recherche affinitaire – libertaire, (pro)-féministe, et contre toutes formes d’oppression – qui fonctionne de manière autogérée. Œuvrant nous-mêmes au sein de collectifs autonomes, nous percevons un grand potentiel de transformation dans la réflexion sur nos actions, individuelles et collectives. Aussi est-ce la raison pour laquelle nous nous impliquons dans ce projet de recherche portant sur les expériences de l’autonomie collective au Québec depuis 1995, et sur les modes d’organisation libertaires qui y sont liés.

À l’heure actuelle, en plus du répertoire de l’autonomie collective qui contient en quelque sorte les pages jaunes de l’autogestion au Québec, nous réalisons des monographies portant sur divers groupes et réseaux.

» En savoir plus

Who are we?

CRAC-K is an autonomous research collective with anti-authoritarian, feminist and against all forms of oppression affinities. Working as we do in other autonomous anti-authoritarian collectives, we see a profound potential for social transformation through engaged reflection on our individual and collective actions. This is among the many reasons that we are engaged in the CRAC-K research project, which explores specific experiences with anti-authoritarian modes of autonomous collective organizing in Quebec since 1995. Currently, in addition to having developed a kind of yellow pages of autonomous collectives in Quebec—our repertoire—we are also in the process of producing monographs about several pro-feminist anti-authoritarian groups and networks.

» Read more

Émilie 10 Avril 2012

Assistez à un atelier donné par le Collectif de recherche sur l'antonomie collective au Salon du livre anarchiste!

Anarchiste, anti-capitaliste, féministe, queer, anti-colonial,anti-raciste : ces termes vous sont familiers mais vous souhaitez approfondir votre connaissance de ce à quoi ils réfèrent? Le Collectif de recherche sur l'autonomie collective vous propose un atelier de découverte de la mouvance anti-autoritaire contemporaine au Québec. L'atelier permettra de mieux comprendre les enjeux, les stratégies d?action et les façons de s'organiser des groupes et réseaux  militant pour la justice sociale selon une perspective anti-autoritaire.

  • Le samedi 19 mai
  • 15 heures
  • Location exacte à confirmer

pour plus d'informations: www.salonanarchiste.ca/

Émilie 10 Avril 2012

Le Salon du livre anarchiste est un événement annuel ayant lieu à Montréal. Durant deux journées complètes, des dizaines d'exposants et exposantes présentent des livres, des zines et des oeuvres artistiques portant sur l'anarchisme. Des ateliers sont également offerts: introduction, réflexions et débats, histoire... et bien plus!

Pour les anarchistes et toutes les personnes intéressées à en savoir plus!

Deux journées : samedi le 19 mai & dimanche le 20 mai
De 10h à 17h les deux jours

Le Salon du livre anarchiste se tiendra dans deux bâtiments situés l’un en face de l’autre autour du Parc Vinet:
- Au Centre d’éducation populaire de la Petite-Bourgogne et de St-Henri (CEDA), 2515 rue Delisle
- Au Centre culturel Georges-Vanier (CCGV), 2450 rue Workman

C’est à une courte distance de marche du métro Lionel-Groulx.

Ni dieu, ni maîtres; ni patrons, ni frontières.
GRATUIT. Bienvenue à tous et toutes.

Émilie 14 Mars 2011

Queer signifie littéralement, en anglais, « travers », mais aussi tordu, bizarre, loufoque,
étrange, excentrique... Ou encore non straight, c’est-à-dire non-hétéro.

Insulte visant à l’origine des gais, des lesbiennes et des transsexuelLEs dont le style ou la manière d’être dérogent de la « normalité ». Elle est aujourd’hui réappropriée et re-signifiée par les transgenres, transsexuelles, gais et lesbiennes handicapéEs, folles, putes politiques et une multitude de sujets aux marges des modèles promus par les médias, les groupes communautaires ou par les organisations capitalistes. L’expression ouvre à des modes d’être et de résistance aux normes identitaires, à l’encontre de l’obligation pour les dissidentEs du genre et de la sexualité de se fondre dans la masse.

Émilie 19 Août 2010

Au cours des étés 2007, 2008 et 2009, trois membres du CRAC ont visité à deux jardins autogérés de la région de Montréal : les Jardins de la Résistance et les jardins de Kanesatake. 

Dans l’ouvrage « Une révolution peut commencer par un seul brin de paille », on peut lire le fruit de leurs observations et de leurs discussions avec les militantEs impliquéEs dans ces collectifs.