L’action directe des groupes antiautoritaires oeuvrant au Québec: Analyse de discours de documents produits et/ou distribués par certains de ces groupes selon le modèle de l’action sociale

Cette recherche est une analyse de discours sur l’action directe des groupes antiautoritaires oeuvrant au Québec. En colligeant plusieurs documents produits et/ou distribués par certains de ces groupes, l’auteur a analysé divers éléments liés à l’action directe selon le modèle de l’action sociale, propre au travail social.

 

De la production sociale du quotidien à la construction sociale de l’utopie : le Campement autogéré

Mémoire présenté à la Faculté des études supérieures de l’Université Laval dans le cadre du programme de maîtrise en Anthropologie, 2009, par GENEVIÈVE OLIVIER-D’AVIGNON.

 

Les rapports de pouvoir au sein des groupes militants radicaux

Mémoire présenté comme exigence partielle de la maîtrise en sciences politiques à l’UQAM, par Marie-Ève Quirion, juillet 2008.

Cette étude s’intéresse aux modes organisationnels des groupes militants radicaux du Québec et à leur gestion des rapports de pouvoir. Douze entrevues (semi directives) avec des activistes de Montréal et de Québec (membres de six groupes proches des courants libertaires et féministe radical) ont servi de base pour dresser un portrait des militant-e-s de la frange radicale de l’altermondialisme.