LiberTerre (2007-…)

Liberterre est un collectif éco-anarchiste d’analyse et d’action radicales. Liberterre est né d’une révolte contre l’asservissement de la nature aux intérêts capitalistes et désir de domination des humains et contre l’idéologie productiviste justifiant cette servitude. Nous sommes la rage vivante d’une terre mourante.
Sigles: libertaire, anticapitaliste, anti-autoritaire, écologiste, non-mixte, féministe

Collectif Hommes contre le patriarcat (groupe affinitaire pro-féministe radical)

Collectif qui reconnaît la lutte féministe comme une lutte de classe et de libération des femmes et assume donc qu’elle appartient en tous points aux femmes. Groupe qui appuie les militantes féministes, ce qui l’amène plus particulièrement à intervenir auprès des hommes. Il vise principalement à mater les groupes masculinistes, mais aussi à appliquer des changements radicaux dans leur vies dites privées, dans leurs comportements et attitudes afin d’en éliminer les manifestations sexistes, patriarcales.

Coordonnées : hcp@antipatriarcat.org
Site web : http://www.antipatriarcat.org/hcp/

Lieu / Région:
Montréal
Courriel:
hcp@antipatriarcat.org

Ainsi squattent-elles

Collectif réalisant une émission à CKIA FM 88,3, émission dont l’objectif est de permettre à des femmes de prendre la parole en tant que femmes, de démystifier le mouvement libertaire (anarchisme, écologie sociale, Colored People feminism, etc.) et de faire connaître différentes luttes sociales de même que des artistes féminines. Alliant analyse théorique et entrevues de terrain, l’émission Ainsi squattent-elles présente des trucs d’auto-santé, des lectures de poèmes de même que des expériences d’auto-organisation ici comme ailleurs.

Lieu / Région:
Ville de Québec

Némésis

Groupe d’affinités féministe radical qui visait à désapprendre les attitudes et comportements de domination intériorisés, à mettre en pratique des convictions libertaires et féministes, à encourager la création de groupes d’affinités et l’action directe. Ce collectif a donné de nombreuses formations sur « Les femmes et la mondialisation » et sur la « Non violence radicale ». Némésis a aussi organisé et participé à plusieurs actions communes avec d’autres groupes féministes.

NOTE : Ce groupe, créé en 2000 sous le nom de comité Femmes SalAMI, a pris son nouveau nom en 2002 quand le collectif devint autonome et cessa d’exister en 2005.

Site web : Leurs documents (formations, outils pour les groupes d’affinités, leur histoire et leurs actions) sont disponibles à http://www.antipatriarcat.org/nemesis/

Lieu / Région:
Montréal
Courriel:
nemesis@antipatriarcat.org